Passation à la maison mère de Pyrex de la verrerie Duralex
La verrerie Duralex est une entreprise qui s’est spécialisée dans la fabrication de la vaisselle en verre trempé. Elle représente également une marque sous lequel plusieurs produits fabriqués par elle sont vendus tels que les verres, les assiettes ou des plats. Avec une épée de Damoclès qui lui pendait au cou, l’entreprise s’est vu finalement une porte de service en la qualité de la validation par le tribunal de commerce d’Orléans de sa passation à la maison mère de Pyrex.
 
Depuis quelques années, la marque était au prise à un déclin et presque contraint à mettre la clé sous la porte se voit offert une deuxième chance. En effet, la grande entreprise Verrerie Duralex et bon nombres d’employés pourront dorénavant pousser un grand soupir de soulagement étant donné que le tribunal de commerce d’Orléans a validé jeudi dernier l’offre de reprise par la maison mère de Pyrex, International Cookware. Une nouvelle qui a été accueilli favorablement une quarantaine d’employés.
Un projet de Pyrex qui a convaincu et tous de donner les clés de la verrerie et permet aux 248 employés à l’exception de deux de ces cadres dirigeants, de finalement garder espoir après des mois d’angoisse qui ont suivi l’entreprise depuis son redressement judiciaire en septembre 2020.
Une proposition de 3,55 millions d’euros d‘abord jugé trop peu pour le tribunal, Pyrex a en effet modifié sa proposition avec la non reprise du contrat avec Axa d’une valeur d’un million d’euros.
Proposition approuvée par tous au vu des nombres péripéties par lesquels est passée le groupe, depuis son dépôt de bilan en 2005, une faillite en 2008 avant sa reprise par Antoine et André Ioannides, l’incident arrivé lors du remplacement du four et tout dernièrement par les conséquences due à la pandémie qui n’a épargné aucune entreprise.
Une absorption qui apportera à la célèbre verrerie la meilleure politique commerciale qui lui faisait défaut malgré l’appréciation de ses créations Picardie et Gigogne très appréciées dans les cantines scolaires et les visiteurs de la boutique design du MoMA à New York. Une décision qui a été plus motivé grâce à un programme ambitieux de développement industriel et commerciale qui permettra de renforcer la marque.
 
Les grands changements qui arrivent
En effet, le verrier a pour désir d‘investir 17,4 millions d’euros entre 2021 et 2024 et 21 millions en plus de ses propres fonds dont 12 millions immédiatement cette année.
Quant à International Cookware envisage de « vendre plus » et ce grâce à ces 101 distributeurs et une équipe commerciale qu’il mettra à la disposition du groupe.
Avec une bonne et nouvelle communication qui s’appuie sur les ventes en ligne, le verrier envisage « vendre mieux » désormais et même de « produire mieux » grâce à « des investissements sur l’outil de production » ou encore « des synergies d’achats de logistique et de transport ».


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :