Le recul du Cac 40 toujours d’actualité, Robinhood continue d’hanter les esprits
Le Cac 40 continue de plus belle sa baisse, c qui met la bourse de Paris dans une situation financière vraiment délicate ce vendredi. L’anticipation de certains traders sur l’évolution de la bourse a créé des réactions inattendues surtout au niveau des brokers en ligne comme on peut le noter sur la plateforme Robinhood.

Qu’en est-il réellement ?
 
Avec un PIB de 1,3% qui est a beaucoup chuté et ce de 8,3% comparé au début de l’année, la bourse de Paris est sur le point de boucler la semaine avec l’un des plus mauvais résultats jamais enregistré depuis la fin du mois d‘octobre. Une situation qui s’aggrave à cause des différentes attitudes spéculatives émît par certains traders sans expériences à Wall Street et des craintes d’une éventuelle crise financière en Chine et qui causent des tensions mondiales.
Des tensions qui viennent s’ajouter à celles existantes déjà comme celle entre l’UE et AstraZeneca lorsqu’Ursuala Von der Leyen présidente de la Commission européenne lui avait demandé de respecter l’engagement prise sur sa livraison. Une sommation bien entendu étant donnée qu’on aura dans quelques heures la décision de l’Agence européenne du médicament sur le fait d’autoriser le vaccin AstraZeneca ou pas.
Dans le même temps, notons aujourd’hui à 10 heures qu’une perte de 1,09% à 5.450,29 du Cac 40 a été remarquée pour un volume s’affaire de 500 millions d’euros.
 
La pression sur les brokers par les traders amateurs
Malgré le rebond d trois  mois de Wall Street et ce grâce au repli des inscriptions au chômage, les contrats sur les indices américains sont toujours à la baisse. De plus à cause des spéculations sur le site de WallStreetBets par certains traders, les investisseurs s’inquiètent de plus en plus pour les investissements. Un monde totalement à part avec ses règlements qui pourraient très bien avoir des conséquences sur les principaux marchés financiers au vu de l’attaque sur hedge funds qui n’est pas prêt de prendre fin.
Autant de spéculations et incertitudes qui pousse Robinhood et d‘autres brokers à limiter le trading juste sur quelques entreprises tandis que les valeurs de certains connaissaient une hausse hors marché tels que GameStop ou encore AMC Entertainment Holding.
 
La réduction des shorts de Muddy Waters sur Solution 30
Plusieurs poids lourds ont été touchés tels que LVMH (-2,4%), BNP Paribas (-1,7%) et la Société Générale (-1,8%).
Pendant ce temps, Solution 30 est en pleine croissance de 5,1% et ce après avoir cédé un peu plus de 17%.
Nokia lui a connu une croissance de 2,7% grâce aux bons résultats obtenus par son concurrent Ericsson mais a également le droit à une négociation des actions du groupe finlandais et de GameStop, avantage bénéficier grâce à une levée d‘interdiction du broker en ligne allemand Trade Republic.
Une hausse de 2% est notée pour JCDecaux, malgré un recul de 33,9% de son chiffre d’affaire causé lapandémie et les différentes restrictions misent en place en Europe et aux Etats-Unis une infime amélioration a été anticipée par le groupe et ce malgré toutes les difficultés rencontrées au cours des derniers années.
 


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :