Barclays : un bénéfice trimestriel qui a triplé en une année seulement !

La banque britannique vient d’annoncer cette semaine un bénéfice sans précédent qui a pratiquement triplé si on le compare avec celui de l’an passé. Ce nouveau bénéfice a dépassé les attentes des spécialistes.

Des résultats très intéressant pour Berclays

Les caisses de Barclays ne sont plus plombées par des couts de restructuration et des couts de litiges. Rien que dans l’intervalle avril-juin, ledit bénéfice a augmenté jusqu’à 1,9 milliard de livres cette année, contre six cent cinquante-neuf millions de livres, dans une période d’une année. Il dépasse même le consensus de 1,46 milliard de $. La banque a également promis de verser un dividende provisoire (2,5 pence) pour chaque action. Ce dividende dépasse également celui du deuxième trimestre en 2017.

Ces résultats impressionnants laissent espérer que les performances de Barclays seront nettement améliorées à l’avenir. Jey Staley, le directeur de la banque, cherche cependant à augmenter le bénéfice, au point de résister à l’appel d’Edward Brasmon, l’investisseur activiste. “Depuis quelque temps, c’est la seule fois dans un trimestre que la banque anglaise n’a fait face à des couts de litiges ou des frais de restructuration ou même d’autres dépenses spéciales par rapport à la rentabilité” révèle le directeur de Barclays dans un récent communiqué de presse. “C’est sans doute la première fois qu’on ait une vision nette et claire des performances de la société que nous tentons de réorganiser depuis deux ans et demi. Cette vision est positive”, ajoute-t-il.


Barclays sous la pression

La banque d’investissement qui vient de gagner presque 2,5% dans les échanges boursiers de la capitale britannique perdait en même temps 1,106% à 189,58 pence aux les environs de 9h10 GMT. Elle dépasse l’indice qui regroupe l’ensemble des valeurs bancaires de l’Europe. Cet indice est à -1,38 %. Selon les investisseurs, le bénéfice du deuxième trimestre s’explique par le fait que la baisse des litiges et des restructurations n’a pas eu d’impact sur les résultats.

Ainsi, le bénéfice de Barclays s’est amélioré et a augmenté de 1% semestre premier, en raison d’une hausse de 30% des affaires sur le marché d’actions. Les revenus ont progressé sur le deuxième trimestre de 2,7% à 3,7 milliards. Un résultat qui déçoit beaucoup les responsables de la banque et a provoqué des craintes sur les couts. En mars, Sherborne Investos avait annoncé de disposer d'une participation égale à 5%. Le ratio de fonds durs propres a augmenté de 13%, donc supérieur au consensus des analystes de 12,9 %.



Commentaires (0)
Nouveau commentaire :